TEST: la montre TOMTOM Runner

pub

Test - La montre Tomtom Runner

Tomtom a débarqué sur la marché de la montre running avec la Tomtom Runner en septembre dernier. Avec un peu de recul, voici le test complet de la montre.

Tomtom Runner: Fantome ou partenaire virtuelLa Tomtom Runner est assez plate pour une montre GPS. Ce tour de passe-passe est réussi grâce à la déportation du capteur GPS sous le cadre de la montre, intégré dans le bracelet. Cette « protubérance » comprend également un cadre multidirectionnel permettant de naviguer dans le menu de cette montre sport. Le bracelet est assez large, ainsi que l’écran. C’est également une montre légère avec ses 50 grammes.

L’écran se déporte pour se fixer sur un support relié par port USB à l’ordinateur. Via cette connexion, il est possible de transférer ses activités sur la plateforme Tomtom Mysports.

Le test

Application Tomtom Mysports - MenuJ’ai testé la montre sans le cardio ni le footpod. J’ai pu rapidement et facilement paramétrer mes données sur la montre. La navigation est très intuitive et fluide. Il est possible de modifier et entrer toutes les données liées à son profil (poids, taille, âge) et les unités de préférence (KM/KG). Il est également possible de coupler la montre avec son smartphone via bluetooth, ce qui vous permet de mettre en ligne vos données sans passer par le câble USB.

J’ai un iPhone 4S et j’ai donc installé l’application IOS. Une fois l’iPhone et la montre couplés, ce qui est très facile à réaliser, vous pouvez accéder aux données de la montre, voire effectuer des mises à jour. Mieux vaut donc être en wifi.

Application Tomtom MysportsCa tombe bien, dans le menu « Réglages des données » de l’application, vous pouvez choisir de télécharger les données uniquement si vous êtes en Wifi.

L’application vous permettra aussi d’accéder à vos différentes activités et avoir le détail pour chacune de vos activités. Néanmoins, lorsqu’on veut découvrir les détails de l’activité, on rencontre quelques problèmes sur l’affichage de certaines données.

La plateforme Tomtom MySports est également simple à utiliser et il est facile de naviguer dans les différentes activités. J’ai rencontré les mêmes problèmes qu’avec l’application sur certaines données.

Bon, fini de blablater et c’est parti pour courir avec la montre.

La montre trouve rapidement les signaux des satellites (moins de 15 secondes). Il est possible de programmer des exercices depuis la montre (objectifs, intervalle, Tours, Zone) en paramétrant la durée, la distance, les calories… Ces exercices restent donc très simples et il n’est pas possible de les programmer depuis l’interface Tomtom Mysports, ce qui est bien dommage.

Une fois lancée, la montre permet de visualiser le temps et l’allure. Un second écran permet de visualiser le Coach virtuel. Il s’agit de votre position par rapport à un objectif. Si vous êtes en retard sur votre objectif, la montre vous précise la distance virtuelle qui vous sépare de celui-ci. Vous courez donc contre un concurrent virtuel que vous avez programmé. Idéal pour visualiser ses objectifs et se motiver!

Pour arrêter la montre, il faut maintenir le bouton gauche pendant trois secondes; une pression rapide permettant uniquement de mettre en pause votre exercice. Je trouve que cette manipulation n’est pas très ergonomique et intuitive. J’ai raté ainsi quelques arrêts de chrono, mais finalement, après plusieurs utilisations, on s’y habitue.

Tomtom Mysports: interface webTomtom Mysports: interface web

Tomtom Mysports: Interface web - activité

Ensuite, vous pouvez consulter vos activités directement sur votre montre, votre smartphone ou votre PC.

La multisport

J’ai pu tester la multisport. Pas de grand changements par rapport à l’activité course à pied dans les enregistrements des activités, le déroulé et la navigation. La particularité concerne le bracelet supplémentaire fourni, qui permet d’accrocher rapidement et facilement la montre au guidon de son vélo.

Conclusion

La Tomtom Runner propose des fonctionnalités et une navigation qui répond à la catégorie de coureurs qui veulent se lancer plus sérieusement dans leurs entrainements. Si la montre est un petit bijou en termes d’ergonomie, de design et de fonctionnalités, l’interface web pêche pour plusieurs raisons. Plus de 6 mois après le lancement de la montre, des problèmes sont encore rencontrés pour accéder à certaines données. De plus, la possibilité de préparer un entrainement, même simple, pour le transférer ensuite à la montre manque vraiment. Néanmoins, la Tomtom Runner reste une montre ayant un très bon rapport qualité / prix.

Les Plus Les Moins
– finesse de la montre- l’ergonomie de la montre qui permet une prise en main et une utilisation rapides et simples.

– la possibilité de changer de bracelet (+ bracelet pour le vélo pour la montre Tomtom Runner Multisport)

– L’interface web qui comprend encore des bugs- l’impossibilité de programmer des entrainements à l’avance depuis l’interface web

Achat

Il est possible d’acquérir la montre sur différents sites running ou sur la boutique de montre « La Montre Bleue », tous partenaires du blog:
– La Montre Bleue: Tomtom Runner Multisport 199€
– Casal Running: Tomtom Runner 169€
– Le Pape: Tomtom Runner 169€Tomtom Runner Multisport 199€
– Irun: TomtomRunner 169€Tomtom Runner Cardio GPS 219€
– Univers Running: Tomtom Runner 198€95Tomtom Runner Cardio GPS 218€95

7 Commentaires

  1. Article intéressant… Et concernant la question de la batterie, un avis?
    Parce qu’elle vient de planter en plein marathon de Paris pour ma part…!

    • J’ai fait une sortie de 3h avec elle et pas de soucis avec la batterie.
      Par contre, ils annoncent une autonomie de 10h avec GPS et cardio, donc je suis assez surpris. Sûr d’avoir bien rechargé?

  2. La montre en soi est parfaite pour moi aussi, ergonomique, pas encombrant du tout et parfaite même pour une femme. Je déplore aussi le site qui n’est pas du tout à la hauteur vu la qualité de la montre. Je crois qu’ils devraient voir sérieusement de ce côté chez TomTom!

  3. Je déconseille cette montre, l’écran est fragile et l’interface présente de nombreux bugs.

  4. Je possède cette montre depuis un an, je n’ai rien à lui reprocher. Si l’interface web est effectivement très moyenne, il est possible de synchroniser avec de nombreux autres sites (notamment strava, que j’utilise). Elle fait le travail sans souci et elle est mise à jour régulièrement.

  5. L’interface web a-t’elle évolué depuis ce test (avril 2014): moins de bug et possibilité de transférer des entrainements à la montre? Merci 🙂

  6. Bonjour Si on ne se sert pas de l’appli comment convertir KM/KG pour connaitre mon allure en KM/h ? Merci

Laisser un commentaire