Foulées Suresnoises: à « cœur » perdu

Foulées Suresnoises: Puzzle Coworking

Hier, je participais à mon premier 10km de l’année: les foulées Suresnoises; une course à la maison qui me tenait à cœur!

Une course pour la banane

Les « foulées Suresnoises », c’est une course qui me tenait à cœur. D’abord, parce que je courais sous les couleurs de Puzzle Coworking. Je travaille dans cet espace de coworking suresnois depuis son ouverture en mars dernier. Et outre la proximité avec mon domicile et le crèche de mes enfants, j’y trouve convivialité et échanges professionnels enrichissants.

Aussi, quand le dossard pour les foulées suresnoises m’est proposé, j’hésite un peu. Deux semaines après la CCC, c’est un peu court. Mais le but est alors de s’amuser et de prendre plaisir, sans pour autant viser un chrono. Je signe donc avec la Team Puzzle, avec l’objectif  tout de même d’être le lièvre de Thomas, qui vise les 42 minutes (mon record perso sur 10km est à 37min39 en 2013). Je me dis que c’est jouable, et que, si c’est dur, il sera assez entraîné pour continuer tout seul.

Ensuite, courir cette course, c’est l’occasion de me faire encourager par toute ma petite famille au grand complet, occasion qui ne s’était pas encore présentée depuis que nous sommes 4. Bref, la banane assurée!

La veille de course, j’apprends par Thomas que je dois utiliser ma puce et mon dossard TopChrono Timepoint, éléments permanents que je peux utiliser sur toutes les courses « Top Chrono » (une fois les droits d’inscription de la course payés). Problème: cela fait plus de deux ans que je ne les ai pas utilisés et je ne retrouve que la puce. Du coup, je me confectionne un dossard.

Jour des Foulées Suresnoises

Je retrouve la Team Puzzle 30 minutes avant le départ. L’ambiance est au top, chacun à son objectif en ligne de mire. Et il ne pleut presque pas! Une fois les photos d’avant-course faites, nous nous rendons en footing sur la ligne de départ. C’est là que je retrouve mon pote Bruno. Dans deux semaines, il s’élancera sur le marathon de Berlin

Au coup de feu, nous nous élançons sur les foulées suresnoises. Avec Thomas, nous essayons de trouver l’allure cible: 4min05/km. Mais très vite, je lui dis de trouver son rythme car moi, je n’ai pas de bonnes sensations. J’ai une gêne au niveau du thorax. Les jambes vont plutôt bien, mais le cœur est « lourd ». Je poursuis en respirant fortement mais au bout de 10minutes, je me sens épuisé et essoufflé. Je propose à Thomas de filer sans moi. Je décide de continuer en mode footing. Pourtant, malgré l’allure, la douleur ne redescend pas. Quand je vois ma femme et mes enfants, je décide d’arrêter, et d’encourager les amis. Après tout, l’objectif, c’était d’avoir la banane!

Toute la famille encourage les amis sur le bord de la route. Céleste, du haut de ses 2 ans et demi, applaudit à coups de « Allez, allez, bravo! », en pleine imitation de ses parents.

Nous retrouvons les premiers coureurs de la Team Puzzle sur la ligne d’arrivée. Thomas, sans lièvre, écrase son objectif et passe la ligne en 41min23 sec. Nous discutons un peu avec la Team Puzzle. Mais la pluie se met à tomber fortement sur cette édition 2015 des foulées suresnoises. Avec les enfants, nous préférons quitter les lieux pour vite rentrer chez nous, au sec.

Bilan

Deux semaines après la CCC, même si les douleurs ne sont plus présentes, l’organisme est encore fatigué. La chaleur a eu un gros impact qui fait encore son effet aujourd’hui. Avec la fatigue des nuits écourtées par les enfants,  le stress de mon projet pro, et les microbes de rentrée de crèche que nous partagent les enfants, cela n’a pas favorisé le repos post-CCC. Il faut que je me repose encore, et que je reprenne vraiment doucement le sport. n rentrant chez moi, j’ai découvert ma trace FC enregistrée par ma montre: 216BPM de moyenne avec un pic à 223! Il faudrait que j’aille voir le médecin, au cas où…

5 Comments

  1. La décision que tu as prise est pleine de sagesse … La récupération fait partie de la préparation ! 😉
    Par contre dans l’histoire, on se demande de ce qu’a fait Thomas sur cette course ?

  2. banane, saucisson… c’est bon les courses gastronomiques !!!!

  3. Bonne décision Greg, il faut rester à l’écoute de son corps. Bonne récupération à toi.

Laisser un commentaire