Prom’Classic: récit d’un retour sur 10km



récit de course: la Prom' Classic

Dimanche 10 janvier se déroulait la Prom’Classic, l’occasion pour moi de réaliser ma premier course de l’année.

Invité par Kalenji, grand sponsor de ce grand événement de course à pied niçois, c’était l’occasion pour moi de me remettre en selle et de bien commencer l’année. Il faut dire que j’en ai bien besoin. J’ai très peu couru au second trimestre 2015. Et je n’ai pas fait de course rapide depuis longtemps.

La Runnosphère à la Prom' Classic

Pour ce week-end en bord de mer, je retrouve des amis blogueurs, invités eux aussi par la marque française de running. Car à cette occasion, la marque présentait ses nouveautés, à savoir ses nouvelles Kalenji SD et Kalenji LD. Je reviendrai plus en détails sur ces premières prochainement.

Alors que le retrait des dossards se fait le samedi sous un ciel couvert voire pluvieux, le réveil du matin de la course se fait sous un grand ciel bleu. Je prends mon petit déjeuner assez tardivement par rapport à mes habitudes de course mais je préfère privilégier le sommeil. En plus, c’est l’occasion de discuter un peu plus avec Stéphanie, le responsable des relations presse de Kalenji.

Une fois sortie de table, je me douche et je m’habille pour ma première compétition sportive de l’année. Je file m’échauffer sur la promenade des anglais. L’hôtel est à 200m du départ, un véritable confort pour la course.

Avant le départ de la Prom' Classic

L’heure du départ approche et je me rends dans le sas des moins de 40min, où je retrouve mes deux amis Philippe et Salvio. Je sais qu’ils sont mieux entraînés, ils fileront devant.

Nous nous souhaitons une bonne course comme à l’accoutumée. Les coureurs s’approchent de la ligne de départ, la course commence dans quelques secondes.

Top départ!

Le départ est lancé. C’est un peu la cohue. Les coureurs se bousculent. Le départ est étroit, l’allure est lente. Une personne devant moi est bousculée par tous les coureurs. Il faut dire qu’elle avance très lentement par rapport au peloton. J’apprendrai plus tard qu’il s’agissait Christian Estrosi. Je veux bien comprendre qu’il fasse une photo officielle sur la ligne de départ. Mais je trouve cela très stupide de partir avec des gars qui s’élancent sur une moyenne de 20km/h.

L’allure sur ma montre annonce 4min03 pour le premier kilomètre. Je trouve cela assez lent pour un départ de 10km. Mais très vite le peloton s’étire et les coureurs se calent sur leur allure de croisière. Pour ma part, si l’objectif est de me caler sur 4min/km, je découvre que mes jambes veulent aller plus vite. Mon rythme se cale donc sur une moyenne de 3min50/km. Je veille à ne pas aller tout de même trop vite au risque de me griller pour la seconde partie du parcours.

Le cadre est assez sympa et les conditions sont idylliques. Très peu de vent, une température idéale et j’ai limite trop chaud avec mes 2 t-shirts superposés. Le parcours de la Prom’Classic forme deux lignes droites, marqué par un demi-tour à mi-parcours.

Justement, j’arrive à l’épingle. J’encourage Salvio déjà de l’autre côté et je cherche Philippe du regard, en vain. Je fais le semi-tour en veillant à ne pas me faire bousculer. Ça passe nickel. Par contre, un vent de face se fait sentir. La crainte de faire la seconde partie du parcours face au vent a à peine le temps de faire son apparition que les rafales disparaissent.

Je continue d’avancer à bonne allure. Je suis surpris par l’énorme présence des femmes à cette vitesse! C’est sûr, sur cette course, il y a du niveau!

Arrivée Prom' Classic

Au 7e kilomètre, ça commence à tirer mais j’arrive à maintenir une allure correcte, une moyenne de 3min52 par kilo. Je me concentre sur chaque kilomètre. Je vois l’arche Kalenji avec la flamme rouge annonçant le dernier kilomètre qui s’approche et que je finis par franchir. A 500 mètres de l’arrivée, j’accélère comme je peux, péniblement. Je pousse au maximum sur les derniers mètres et je franchis la ligne en 38min30 pile poil. Pour une reprise, qui plus est, sur un 10km, je suis super satisfait (je suis 577ème sur 10000 participants). Je suis à moins d’une minute de mon record. Je cherche Salvio et Philippe mais ils sont descendus sur la plage, et trempent leurs jambes dans le bassin méditerranéen. Ils viennent de battre leur record sur la distance.

38min30 – 577ème

Résultats Prom' Classic

Ne les voyant pas, je repars sur le parcours et je profite profiter que la circulation soit coupée pour faire un footing. 6km à allure lent, ça permet d’évacuer les déchets musculaires accumulés.

Puis après une bonne douche, je retrouve tous les amis de la Runnosphère, à savoir Clémence, Guillaume, Jean-Pierre, Salvio et Philippe. Nous descendons pour nous mettre sur une terrasse et siroter une bière de la victoire. Et Épiphanie oblige, c’est Jahom finalement le roi…

Ils ont couru la Prom’Classic

-Salvio: http://www.jecoursparis.fr/la-kalenji-blog-camp-a-nice-levenement-la-course-retour-sur-la-kiprun-sd/
– Philippe: https://jahom.wordpress.com/2016/01/11/promclassic-de-nice-2016-avec-kalenji/
– Jean-Pierre: https://runreporterrun.wordpress.com/2016/01/11/promclassic-2016/
– Clémence: http://runninglicious.com/kalenji-kiprun-sd-essai-sur-la-promenade-des-anglais/

7 Commentaires

  1. Super bravo Greg ! Pour un reprise, voilà un très beau résultat.
    La saison est lancée.
    Et j’ai remarqué une joli Garmin 630 … Bientôt le test très certainement ?

  2. Une galette / une fève. Mon ratio 2016 est excellent ! Bravo pour ce retour sur 10, ça méritait bien un pan bagnat niçois 🙂

  3. Moi je trouve ton chrono en effet très honorable d’autant que nous ne sommes qu’au début de la saison. tu as déjà décidé de la suite de la saison ?

  4. Ils en parlent aussi: 2016: le programme d'une grande année? | Greg Runner

Laisser un commentaire