Sportifs: quand faire un don du sang?

pub

Le don du sang quand on est sportif, coureur ou traileur

Aujourd’hui, c’est la Journée Mondiale des Donneurs de Sang. Je suis un ancien donneur de sang, mais j’avoue que depuis que je cours régulièrement, je ne donne pratiquement plus. Quel est l’impact d’un don du sang pour un sportif par rapport à la compétition, bien qu’il soit amateur? Le Docteur Djamel BENOMAR, directeur de la collecte en Ile-de-France à l’EFS, apporte des éléments de réponse.

Bonjour Docteur Benomar. Le don du sang a-t-il un impact chez un sportif qui prépare une compétition?
Docteur Djamel Benomar: 420 à 480 ml de sang total sont soustraits lorsque l’on donne son sang, cela représente moins de 13% de la masse sanguine. 24 heures après, la quantité d’hémoglobine et la VO2max (débit maximum d’oxygène consommé lors d’un effort, c’est-à-dire le volume maximal d’oxygène prélevé au niveau des poumons et utilisé par les muscles par unité de temps) des sportifs sont réduites de 9%. L’’intensité et la durée de l’effort diminuent respectivement de 13 et 8%. La capacité donc à produire un effort en endurance est réduite après un don de sang.

Don du sang: aucun problème 3 semaines avant une compétition

Quel est le délai nécessaire pour récupérer entre un don du sang et une compétition?
Le sang est constitué d’une partie liquide et d’éléments figurés (globules rouges, plaquettes, globules blancs). Si le volume sanguin est récupéré en quelques heures lorsque l’hydratation est correcte, cela n’est pas le cas pour les globules rouges transporteurs d’oxygène. En effet, il faut 90 à 120 jours à l’organisme pour produire de nouveaux globules rouges. Avec des compléments adéquats en fer, le taux d’hémoglobine retrouve son niveau de base en 3 à 4 semaines. Cette complémentation en fer, hors alimentation, peut se faire sur ordonnance délivrée par le médecin traitant.
Il a été montré que des sportifs de haut niveau voient leurs performances maximales diminuer au moins pendant une semaine qui suit un don de sang. Bien que les données soient insuffisantes et que de nombreuses variables rendent la prédiction difficile et discutable, les quelques résultats qui existent associés à des témoignages étayés, portent à penser que les performances maximales peuvent être affectées durant 1 à 3 semaines après le don de sang.
Par contre, les performances sous-maximales ne sont que peu ou pas affectées, comme n’est pas affecté le niveau de forme de sujets sportifs mais non compétiteurs.
Inversement, après une compétition, y a-t-il un délai avant de faire un don du sang?
Effectivement, il y a un délai, mais de 24 heures seulement.

Pour résumer?
D’une façon générale, si vous êtes sportif et que vous décidez d’accomplir cet acte généreux qui consiste à donner son sang, pensez à bien boire avant et après le don et suspendez votre entrainement dans les 2 jours qui suivent le don. Si vous êtes bien entrainés et que vous souhaitez réaliser une performance maximale, évitez le don de sang dans les 2 à 3 semaines qui précèdent la compétition. Enfin, vous pouvez faire votre don 24 après votre compétition.

Merci Docteur pour tous ces éléments de réponse.

Pour avoir toutes les informations susceptibles de vous intéresser avant d’effectuer un don du sang, vous pouvez vous rendre sur le site jedonnemonsang.net. Et faîtes exploser le nombre de donneurs en 2016; ils étaient 1 645 325 en 2015.

2 Commentaires

  1. Sujet pertinent.
    Merci.

  2. Article très intéressant. Un camion vient 2 fois par an devant mon entreprise pour le don du sang.
    A chaque don, j’évite l’entraînement le soir. Je confirme qu’il me faut environ 7 jours pour retrouver toute son énergie.
    Prochain don le 21 juin avec un trail de 30 km le 3 juillet : j’espère que tout ira bien 😉

Laisser un commentaire