Mizuno Wave Daichi: le test



Mizuno Wave Daichi

Lors de mon séjour dans les Aravis avec Mizuno , j’ai découvert et apprécié les Mizuno Wave Daichi. Je vous explique pourquoi.

Plus légère que la Wave Mujin 3 avec ses 310 grammes, la Mizuno Wave Daichi propose un drop tout de même trop élevé à mon goût avec ses 12 mm.

Test des Mizuno Wave Daichi

En les testant sur le terrain, je la sens plus nerveuse, plus agressive. Elle accroche le terrain, tant en montée qu’en descente, grâce à la semelle G-Adaptative développée par Michelin. La semelle dispose de crampons multidirectionnels, assurant une tenue de route, quel que soient les changements de direction. Ces crampons ont d’ailleurs été développés en double densité pour plus de stabilité et de durabilité.

Toujours dans cette optique de stabilité, des encoches profondes au talon permettent de descendre en confiance, quel que soit le terrain. Que ce soit dans la boue, dans la neige et terrain meuble, la chaussure réagit parfaitement sur le terrain et tient bien en place.

D’ailleurs, sur les terrains boueux, le système de débourrage fonctionne à merveille.

Comme la Mujin 3, la Mizuno Wave Daichi comporte la technologie XtaRide qui offre une bonne flexion du pied. Le pied s’adapte au terrain, tout en apportant confort et stabilité.

Toujours dans la logique de confort, elle dispose d’un amorti intéressant mais qui mériterait d’être amélioré, d’un part-pierre à l’avant et d’un mesh aéré. Elle est plus étroite que la Mujin 3, ce qui permet au pied d’avoir un meilleur maintien et permet plus de réactivité sur les descentes.

Bref, j’aurai bien adoptée la Mizuno Wave Daichi, mais son drop de 12mm la disqualifie pour pouvoir entrer dans mon armoire à chaussures.

Acheter la Mizuno Wave Daichi

La Mizuno Wave Daichi est disponible chez mes partenaires:

Hommes:
I-run: 125€
Casal-Running: 125€

Femmes:
I-run: 125€
Casal-Running: 125€

Laisser un commentaire