Oxy’Trail: à toute vitesse

Oxytrail: Départs

Il y a quelques semaines, je participais à l’Oxy’Trail, une course nature en banlieue Est de Paris. Un grand succès sur les différents formats de course proposés.

J’arrive assez tôt sur le site de l’Oxy’Trail car je dois retirer les dossards d’une entreprise que je coache via ma société Startline Academy depuis un an. Une petite quinzaine de coureurs s’est motivée pour participer aux 5km, 13km ou 23km.

Pour ma part, je récupère un dossard 5km car un de mes coureurs à dû décliner pour raisons personnelles à la dernière minute.

J’échauffe et encourage mes coureurs qui sont sur les Oxy’Trail 13km et Oxy’Trail 23km. Je peux assister à leur départ. Je crois aussi Bastien, sur le 23km. Ensuite, c’est au tour des 5km.

Oxytrail depart 5km

Je me place aux avant-postes avec ma Team de coureurs. Le départ est bientôt donné, j’encourage la Team et je souhaite bonne course à chacun d’entre eux.

Le compte-à-rebours est donné

A zéro, je double les quelques coureurs devant moi pour me placer le plus rapidement devant. Je m’estime dans les 20 premiers. Je double quelques coureurs avant d’entamer une légère descente. C’est le début de la course, il n’y a que 5 kilomètres, mais je sais qu’il y a un retour en montée sur plus de 1000 mètres à gérer. Du coup, je ne force pas trop, mais je réalise tout de même le premier kilomètre en 3min11.

Le second kilomètre est couru sur de plat. J’arrive à doubler un ou deux coureurs. J’essaie de maintenir mon allure, bien que je sois dans le rouge. Le troisième kilomètre débute avec une épingle à cheveux qui nécessite une relance. J’essaie de soutenir l’allure mais ça monte légèrement par endroit, ce qui complique la tâche. Je double un coureur qui a explosé. Quatrième kilomètre, les jambes commencent à vraiment brûler. Je suis esseulé. Quelques spectateurs m’encouragent à mon passage. J’aimerai bien relâcher un peu le rythme, mais je suis tellement bien lancé. Il ne faut pas craquer.

J’attaque enfin le dernier kilomètre. Les jambes deviennent dures, mais je tiens bon. Le 5km rejoint les coureurs du 23km, sur la fin du parcours. Et cette portion grimpe pas mal! Les coureurs du 23km courent moins vite et je les double par paquets, tout en soufflant comme un bœuf. Pourtant, pendant cette effort, je me fait doubler par un concurrent. Je ne peux même pas le suivre, tellement il attaque fort. Je fais tout ce que je peux jusqu’en haut de la côte avant d’accélérer sur le plat pour tout donner sur la dernière ligne droite.

Oxy’Trail 5km en 18 minutes!

Je franchis la ligne d’arrivée en 18 minutes tout rond, avec une 12ème place.

Oxytrail Chrono POlar

J’attends mes coureurs qui suivent. Ils réalisent tous un super chrono.

Chacun raconte sa course, ses difficultés et sa joie de franchir la ligne quand ma femme accompagnée de mon fils arrive. Nous profitons de l’esprit champêtre de l’Oxytrail et de la météo pour picniquer dans le parc.

La course des enfants se déroule dans moins de deux heures. Mais ce sera sans Gaston, encore trop jeune. Mais peut-être dans quelques années…

Oxytrail picnique

Laisser un commentaire