20km de Paris: balade dans l’ouest parisien [Récit + Vidéo]


20km de Paris: départ

Dimanche, plus de 31000 coureurs avaient pris rendez-vous avec les 20km de Paris. L’occasion de visiter l’ouest parisien, délaissé aux runners le temps de quelques heures…

Dimanche matin, je me lève avant le soleil. Il fera grasse mat’ d’ailleurs… La maisonnée dort encore. Je prends mon petit-dejeuner seul. Dans 3 heures, je prends le départ du 20km de Paris. La table débarrassée, je prends une douche pour réveiller mes muscles avant de sauter dans ma tenue préparée la veille. Le dossard est déjà accroché sur le t-shirt. Je mets une tenue un peu plus chaude par dessus. Les enfants se lèvent. Un bisou, et je prends mon vélo pour me rendre au départ.

La route pour redescendre vers l’hippodrome de Longchamps est déserte, comparée au trafic de la semaine. Ali Runhappy me doublera en voiture, me faisant un coucou au passage.

25 minutes plus tard, je suis au pied de la Tour Eiffel. Enfin plus précisément au centre sportif Emile Anthoine. Je me change et je dépose mes affaires en consigne. Il n’y a pas trop de monde, c’est bien rôdé.

Mon sas de départ est le jaune, correspondants aux coureurs qui feront entre 1h35 et 1h44. Avec mes chronos sur route, j’aurai pu avoir accès aux Pref 1 ou 2, mais comme je me suis inscrit un peu à l’arrache, j’avoue que je suis déjà content de pouvoir prendre le départ. Je représente la Team Africa Run, une association qui a pour but de « collecter, acheminer et distribuer des chaussures de running neuves ou d’occasion à destination des populations d’Afrique« . N’hésitez pas à faire un don.

Mon objectif du jour est de voir un peu ce que je vaux sur route, un mois après l’UTMB, et surtout de prendre du plaisir sur le bitume parisien. Et j’en profiterai pour filmer au passage.

Le rendez-vous pour le sas jaune est donné à 8h30, pour un départ à 10h. J’entre dans le sas un peu après 9h. Je me positionne au milieu du pont d’Iéna, idéalement placé entre Trocadéro et la Tour Eiffel. La vue est splendide, gâchée par un ciel gris. 1h d’attente, c’est long. Heureusement, des écrans géants permettent la diffusion d’animations telles que l’échauffement, la présentation de la course par l’excellent Harry Bignon ou encore le plateau Elite.

A 10h, le départ est donné pour les élites. Une dizaine de minutes plus tard, c’est mon tour!

Départ du 20km de Paris

Je suis dans les derniers de ma vague à franchir la ligne de départ. Je suis le peloton sur les rives droites des quais de Seine, qui se dirige vers la Flamme de la Liberté. Les familles sont bien présentes pour donner de la voix. Puis nous quittons la Seine pour nous diriger vers l’Arc Triomphe. Le parcours est en faux plat montant, et il faut gérer pour ne pas trop s’essouffler. Au bout de l’avenue se dresse l’immense monument. Mais nous n’allons pas jusqu’à lui, nous bifurquons un peu avant pour redescendre l’avenue Foch. C’est une chance de pouvoir courir ici! J’ai de la place pour évoluer car l’avenue est très large. C’est ici même que j’ai terminé quelques marathons de Paris.

Le 4ème kilomètre passé, nous poursuivons d’ailleurs notre chemin en remontant le parcours du Marathon, pour arriver dans le Bois de Boulogne. Il y a des animations musicales un peu partout. Ces orchestres mettent de l’ambiance, dans une zone mal desservie pour les supporters.

20km de Paris: à mi-parcoursJe papote avec Elodie Arrault, fondatrice de Luck’It, qui est en reprise après un an sans avoir épinglé un dossard. Autant dire que ce n’est pas facile pour elle, mais comme toujours, elle garde le sourire.

Au KM6, j’accède au ravito. Je prends une bouteille d’eau. Je me rends compte que je me suis bien mal hydraté depuis la veille. Autant ne pas poursuivre sur cette mauvaise voie.

KM8, on sort du Bois de Boulogne pour filer à proximité de la Porte d’Auteil, avant de filer vers la Porte de Saint Cloud. Les coureurs sont moins bavards, plus concentrés. Au niveau du grand rond point, je passe la moitié du parcours. Jean-Luc Lagoutte me reconnait et immortalise ce moment.

A mi-parcours en 44 minutes.

J’ai mis 44 minutes pour courir ces premiers 10km. Il en reste autant. Mais je ne me soucie pas de ma montre. Je cours au feeling et je prends un maximum de plaisir.

Je retrouve les quais de Seine, qui m’accompagneront jusqu’à l’arrivée. On reprend d’abord la rive droite. Je vois la Tour Eiffel au loin. C’est magnifique!

Le parcours est plat, je peux courir à une allure régulière. Des groupes de supporteurs apportent leurs encouragements ici et là.

14ème kilomètre; nous repassons devant le pont d’Iéna, enfin nous passons sous la ligne de départ. A la sortie du tunnel, nous retrouvons les coureurs qui viennent juste de s’élancer sur la course. Nous évoluons en parallèle, ce qui est assez sympa!

On enchaîne 2-3 tunnels qui cassent les pattes, tout en passant devant le Grand Palais puis les Tuileries. Les jambes commencent à se faire lourdes. C’est le moment de passer par dessus la Seine pour retrouver l’autre rive, au niveau du Musée d’Orsay.

Dernière ligne droite

Sur les quais de Seine rive gauche, il reste moins de 3km. Au loin, la Tour Eiffel nous attend. Les coureurs autour de moi sont essoufflés et jettent leurs dernières forces. Une petite montée permet de nous retrouver sur la route, désertée au profit des coureurs. Les spectateurs, même si ils ne sont pas très bruyants, sont nombreux de chaque côté.

Après l'arrivée

Enfin, l’arche d’arrivée est en vue. J’accélère progressivement. Je passe devant les photographes, plus que 50 mètres. Dernier effort et nous y voilà! 1h28min54sec et 1940ème sur 25 235 coureurs qui franchiront la ligne. Un mois après mon UTMB, et pour une reprise, j’avoue que les quadriceps n’ont pas encore totalement récupéré. Ça tire un peu. Et je signe au passage un des mes plus mauvais chronos sur route. Mais ce n’est pas cela l’essentiel. J’ai vraiment pris plaisir à courir cette course. Et je suis vraiment heureux d’avoir enfilé ce dossard.

Ma Vidéo des 20km de Paris

Pendant la course, j’avais la caméra pour filmer. Je t’invite à découvrir la vidéo que j’ai réalisée.

Et toi, comment s’est passée ta course?

2 Comments

  1. Pingback: Runnosphere.org - Résultats du week-end du 7 et 8 octobre 2017 – 20 km de Paris et Trail du Massif des Brasses

  2. Bravo a toi Greg.

Laisser un commentaire