Caldorado 2: la chaussure d’ultra de Columbia Montrail [TEST]


Columbia Montrail Caldorado 2 Utmb

Columbia Montrail revient fort dans le trail avec la Caldorado 2. Portée à l’occasion de l‘UTMB, voici mon avis sur la chaussure de trail Caldorado 2.

Design

Rien de surprenant pour cette chaussure puisque son design s’appuie sur le modèle précédent. On notera sa sobriété et sa simplicité, qui exprime tout simplement ce pour quoi elle a été produite: son efficacité sur la longue distance.

Il existe une déclinaison UTMB.

Présentation technique de la Caldorado 2

La Caldorado 2 s’inscrit dans la gamme destinée au trail long et à l’ultra. Avec ses 297 grammes (en taille 42), elle n’est ni lourde ni légère. Elle dispose de courts crampons multidrectionnels de 4mm, favorisant sa polyvalence. Ainsi, tu peux courir tant sur des portions techniques que sur des sentiers en passant par les portions de bitume aisément. Avec ses 8mm de drop et ses 11 mm de semelles, elle permet de tenir la distance, favorisant les relances sur les portions roulantes.

La technologie FluidFoam permet un bon maintien du pied. Même dans la boue, la chaussure à toujours fait « corps » avec mon pied. La technologie FluidGuide  favorise la stabilité du médio-pied et une foulée fluide sur les sentiers, idéale quand on s’engage sur du long.

Le Test

Le test de la Caldorado 2 de Columbia Montrail sur l'UTMB

J’ai fait plus de 800 bornes avec cette paire aux pieds pour me préparer à l’UTMB, la plupart du temps pour mes sorties longues. Je les ai portées aussi pendant mon week-end choc dans le Vercors. Autant vous dire que j’ai apprécié ce modèle. J’apprécie le fait quelle tient vraiment la route tant sur les chemins techniques que sur les parties techniques. Son pied large permet d’être confortable, renforcé par son chaussant douillet. Ainsi, quand les kilomètres s’enchaînent, pas de problème avec les pieds, il faut juste gérer sa course.

A noter aussi qu’elle facilite aussi la relance, quand les portions s’aplatissent et qu’il est temps de prendre un peu plus de vitesse.

Finalement, je regrette juste de ne pas avoir fait la totalité de l’UTMB avec. En effet, elles commençaient à fatiguer, et juste avant le ravitaillement de Courmeyeur, j’ai commencé à avoir une gêne sous le pied. J’ai préféré changer de chaussures pour les 100km restant.

Le tarif

Les Columbia Montrail Caldorado 2 sont disponibles sur le site de mon partenaire Irun à 130€.

Vous pouvez la découvrir dans d’autres coloris.

8 Comments

  1. Merci Greg pour ce retour d’expérience Côté amorti et en comparaison à la gamme Hoka, tu en penses quoi ? Et sinon tu as fini ton UTMB avec quelles chaussures ?

    • Alors, ca rien à voir avec Hoka, elle est bien mieux. La Caldorado permet ici d’avoir une foulée dynamique.
      J’ai fini l’UTMB avec la seule seconde paire que j’avais emmenée pendant mes vacances (je suis parti tout le mois d’août) à savoir les Altra Lone Peak 2.

  2. Moi j’en suis à ~ 500 bornes et elles sont vraiment polyvalentes avec une excellente accroche sur le gras. C’est un des rares modèles que je chausse sans regret vis à vis de mes Hoka…

    • Et évidemment elles sont très différentes des Hoka. En particulier beaucoup plus basse et proche du sol ce qui peu devenir delicat en montagne sur la caillasse.

      • C’est cool, tu réponds à tes commentaires! 😀
        Moi, je dirais justement que sur la caillasse, tu ne risques pas de te tordre une cheville par rapport à une Hoka…

        • Oui comme ça j’ai tjs raison . Certaines Hoka, depuis la collection 2016 sont moins « perchées » quand même, je pense à la Speedgoat et Speed Instinc.
          Bref de tte façon pour le moment j’ai pas grand choses à dire de négatif sur la Colorado, la Montrail (modèle précédent) manquait visiblement de souplesse et le mesh pas très respirant et avec Columbia, ces points ont été corrigés.

  3. Salut salut

    Si tu devais la comparer à la Brooks Cascadia, qu’est ce que tu en dirais?

Laisser un commentaire